PARRON Robert

09 mai 2008

Poétique de Robert PARRON

POETIQUE

Oh ! Poète savant, je te quitte et j’écoute

Comme un ruissellement la cascade des mots ;

C’est un torrent fougueux qui me met en déroute,

Mais au fond du ravin je trouve des émaux.

Qu’importe si le chant du merle funambule

Ressemble quelquefois au pipeau du berger,

Ecouter un poème est conciliabule,

La surprise est souvent un accord étranger.

Le rythme et le mystère ondoient sur chaque page,

Comprendre l’infini suscite le plaisir.

L’image qu’on découvre est ce qui n’a pas d’âge,

L’idéal entrevu qu’on ne peut pas saisir.

Les mondes lentement qui se métamorphosent

Ouvrent l’autre horizon aux cœurs atrophiés

Et l’on peut entrevoir les lilas et les roses

Qui fleurissent toujours en des lieux oubliés.

Le sourire entrevu n’est pas inaccessible,

L’ombre opaque du soir n’a pas de vrais tourments.

On se voit en riant conquérir l’impossible

Le chemin tortueux efface ses tournants.

Seule la poésie éteint la solitude,

Un sommeil lumineux peut prolonger le jour.

Les mots nous ont bercés, c’est la béatitude

Où le monde inquiet se transmute en amour.

Robert PARRON

1er Prix de Poésie Classique

Académie Internationale Ecole de la Loire.

Posté par SPLetCF à 21:14 - Permalien [#]


12 avril 2008

Extrait Recueil "Javelles des champs" de Robert PARRON

Ambierle

Dans ce pays discret, déserté par les foules,

Où de bons vignerons coulent des vins heureux,

L’antique prieuré dans son ocre pierreux

Brille sous le soleil.

De pieux bâtisseurs voulaient construire un moule

Fait d’une ogive fine au galbe merveilleux,

Encastrant des vitraux aux reflets somptueux

Dans le temps de l’éveil.

Moule pour un retable où les heures divines

Montrent les donateurs, très richement vêtus,

Sagement à genoux.

Pour plaire au Dieu de gloire ils n’ont pas mis d’hermine

Espérant que leur don forgerait leur salut.

Tous les saints sont au rendez-vous.

                                                                                                                                                

Robert PARRON

Le Salon des Poètes de Lyon

2ème Prix Mignardises 2008

Extrait Recueil "Javelles des champs"

Posté par SPLetCF à 09:54 - Permalien [#]